Un emploi dans la com’ ?

Vous cherchez un emploi ou un stage dans les relations press eou la communication ? Visitez le site de notre partenaire Emploisdanslacom.com

Archive pour septembre, 2001

Pierre Chappaz, CEO de Kelkoo : les RPs, c’est du marketing…

Pierre Chappaz est CEO de Kelkoo, le leader européen des moteurs de shopping sur Internet, présent dans 8 pays. Planète RP lui a demandé de livrer son sentiment sur les relations publiques et leur rôle dans la naissance d’une société.

Planète RP : Quel rôle ont joué les relations presse dans la communication sur le site Kelkoo en France et dans le reste du monde ?

Pierre Chappaz : Les RP nous ont permis lors du lancement l’année dernière d’obtenir un nombre d’articles très important sous les angles les plus divers: phénomène start-up, nouveauté du service (moteur de shopping et de comparaison de prix), levées de fonds, acquisitions, people, et même la mode des noms en KK 00… Etre l’agence RP de Kelkoo n’était d’ailleurs pas facile, étant donné le rythme exceptionnel des événements.

PRP : Avez vous appris au contact des attachés de presse sur le travail avec les médias et la manière de communiquer les informations d’une société ?

PC : Personnellement cela fait 12 ans que je pratique les agences puisqu’avant de fonder Kelkoo j’ai dirigé la communication de plusieurs grandes marques dont Toshiba et IBM. Oui, j’ai beaucoup appris au contact des attaché(e)s de presse et surtout des meilleurs d’entre eux. J’ai aussi forgé quelques idées personnelles sur la question!

PRP : D’après vous, quelles qualités doivent posséder les attachés de presse pour valoriser leur activités auprès de leurs clients ?

PC : Je pense qu’il faut faire un gros effort pour comprendre le mieux possible le métier et le marché du client, car les RPs c’est du marketing pas de la simple mise en contact. C’est une exigence qui concerne toutes les disciplines de la communication, mais les RPs encore plus que les autres, car il s’agit d’intéresser chaque journaliste en fonction de ses centres d’intérêt, mais aussi de sa propre compréhension du sujet. Il faut fournir de l’information à valeur ajoutée!

PRP : Comment pensez vous va évoluer cette profession ?

PC :Je ne serai pas le meilleur oracle pour vous répondre. Demandez-moi plutôt comment va évoluer Internet, là je vous répondrai!

LD.

La survie de la communication passera par l’alliance avec l’informatique et le marketing

Les historiens d’Internet rapportent souvent une anecdote qui résume à elle seule le défi auquel est confronté le communicant dans la pratique de son activité en entreprise.

Etats-Unis, 1990. Un responsable marketing se trouve à son domicile et ses enfants viennent lui annoncer qu’ils se sont connectés au site Internet de son entreprise. Nous sommes au début des années 90 et autant dire que peu d’entreprises disposent encore d’un système de messagerie globale et encore moins d’un site Internet.

Petit à petit les départements marketing et communication vont reprendre le contrôle des sites Internet corporatif arguant de la nécessité de respecter la charte graphique de l’entreprise, une obligation moins évidente aux yeux des directions informatiques.

Directions marketing et communication vont faire front un temps contre les velléités technicistes et imposer des cahiers des charges nécessaires au développement des projets de communication externes

Mais, petit à petit, avec la montée en charge des techniques issues de la relation client et la lourdeur des projets informations liés aux opérations de communication externe ( sites Internet multimédia ) et Interne ( Intranet communiquant ), le rapport de force aura tendance à s’inverser.

Dernier invité à la messe, le directeur marketing et son approche de la communication par le biais des bases de données et donc du marketing direct.

Au-delà de sa signification politique, cette alliance démontre l’obligation de communicant à s’adapter ( tout comme le journaliste ) à cette nouvelle donne au risque de ne plus pouvoir peser dans certains processus. Or, ce dernier peut énormément contribuer à apporter une cohérence aux nombreux messages véhiculés par son entreprise sur ces nouveaux supports, les adapter aux contraintes informatiques.

Cet effort suppose une remise en cause des savoirs et une plongée dans de nouveaux territoires. A la clé, une meilleure communication avec les techniques et les mercatiques.

par Laurent Durgeat

Le meilleur service de presse, c’est le référencement

Plusieurs enquêtes menées auprès de journalistes ont fait ressortir qu’ils se servaient en premier lieu des moteurs de recherche lors de la phase de documentation qui précède l’écriture d’un article. Sur ce point les journalistes ne diffèrent d’ailleurs pas du comportement de n’importe quel professionnel à la quête d’une information. Les Yahoo et autres Altavista sont encore pour longtemps les sésames qui ouvrent les portes du net.

Le référencement de votre site Internet sur les principales bases de recherche est donc une priorité. Lors de l’élaboration du cahier des charges d’un site Internet, cette fonction est prise en compte, mais parfois l’entreprise oublie tout simplement de procéder à sa mise à jour.

Selon la taille de votre société, le référencement sera la chasse gardée du service Informatique ou même du département marketing. Dans quelques (rares) cas, la Direction de la Communication aura son mot à dire.

Avant de vous lancer dans un programme de référencement, voici quelques conseils pratiques :

Interrogez les moteurs de recherche les plus courants grâce à des mots clés et vérifier la présence de votre société au sein de son marché sur les moteurs de recherche les plus utilisés en France comme yahoo.fr ou altavista.fr.

Entrez par exemple le mot clé  » pompes de refroidissement  » si c’est l’activité de votre entreprise et découvrez ensuite les réponses et la place qu’occupe votre société dans ce classement. Cette expérience fournira un bon indicateur du travail à effectuer.

La phase de référencement suit une méthodologie marketing. Il vous faudra déterminer la cible que votre site souhaite atteindre, choisir les mots clés qui permettront d’assurer la visibilité de votre site lors des requêtes effectuées auprès des moteurs. Des techniques existent pour vous aider à franchir avec succès toutes ces étapes( voir liens ).

Des sociétés spécialisées dans le référencement existent et peuvent prendre en charge ces opérations pour des tarifs qui ne dépassent généralement par quelques milliers de francs par mois.

Site utiles à connaître :

www.referencement.com
www.nebooster.com
www.polepositioning.com
www.1ere-position.com

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!