Un emploi dans la com’ ?

Vous cherchez un emploi ou un stage dans les relations press eou la communication ? Visitez le site de notre partenaire Emploisdanslacom.com

Archive pour mars, 2002

Les relations presse pan-européennes

Pascale Dumon coordonne au niveau pan-européen les opérations de relations presse & publiques de la société Carlson. Elle apporte son témoignage de professionnelle et son expèrience des RPs pan-européennes.

Planète-RP : Pouvez vous nous détailler votre parcours ?

Pascale Dumon : Mon métier depuis 17 ans est la communication d’entreprise dans toutes ses dimensions (interne, externe, e.media, communication produits, évenementiel etc). Après une formation économique générale, j’ai passé trois ans en agence conseil avant de passer « chez l’annonceur », une grande banque française. J’ai ensuite rejoint Carlson Wagonlit Travel en 1990 avec l’envie de pratiquer la communication dans un contexte international. Dans cette entreprise de voyages qui évolue rapidement, j’ai créé le poste Communication Europe (interne et externe), avec un role essentiel de coordination (à la quinzaine de pays qui composent la région Europe, Moyen Orient, Afrique s’ajoute la liaison avec les autres régions du groupe, Amérique du Nord, Asie-Pacique et Amérique Latine)

PRP : Comment s’est mise en place la coordination pan européenne pour votre société ?

PaD : Nous avons mis en place un réseau décentralisé constitué de correspondants spécialisés communication dans chaque pays. L’une de mes responsabilités est d’assurer la cohésion et l’animation de ce groupe géographiquement dispersé. A partir du siège je fournis des outils et des guidelines sur chaque sujet et chaque action, disponibles à tout moment sur un intranet dédié. Chaque initiative est constituée d’un cadre commun à respecter, avec une certaine marge d’adaptation autorisée pour la version locale. Par exemple le journal interne trimestriel a le même nom et un design identique partout dans le monde; il inclut 3 pages internationales fournies par le siège, tandis que le reste du contenu est purement national. Même principe pour le dossier de presse, qui contient des données internationales et transversales, et des informations spécifiques par marché.

PRP : Quels sont les points stratégiques et organisationnels ( logistiques ) qui permettent à cette coordination de fonctionner ?

PaD : La communication travaille en étroite collaboration avec les départements concernés et leurs décideurs, avec le directeur ressources humaines pour la com interne, avec le marketing pour les relations presse, avec les ventes pour les relations avec les associations professionnelles. Ceci au vrai au niveau du siège Europe et dans chaque pays du réseau. Sur le plan opérationnel je me déplace régulierement pour rencontrer les responsables locaux, j’organise des conférences téléphoniques chaque mois et l’équipe au complet se voit deux fois par an (ces réunions sont importantes pour le maintien de la cohérence du groupe et de bonnes relations interpersonnelles).

Un Conseil: pour les actions internationales il faut toujours prévoir un temps de mise en place assez long (tout prend deux fois plus de temps que sur un marché unique), et prévoir d’assurer un sérieux suivi/support qui consomme beaucoup de temps et d’énergie.


PRP : Travaillez vous avec des agences ou vos RPs sont-elles intégrées ?

PaD : Nous avons choisi une grande agence conseil pour la conception et le monitoring de la stratégie relations presse Europe en amont (en ligne bien sur avec les messages marketing). La mise en place dans chaque pays s’appuie soit sur des ressources internes spécialisées, soit sur des bureaux de presse locaux. Au plan opérationnel nous pensons que le « sur mesure » est plus souple et mieux adapté aux contraintes spécifiques de chaque marché. Cette structure décentralisée est aussi plus économique et correspond également bien à la culture de l’entreprise.

PRP : Quelles sont les différences notables que vous avez notées dans les différents pays européens dans le cadre des opés RP et des relations avec la presse ? anecdotes ?

PaD : La pratique des relations presse en Europe est relativement homogéne au niveau des méthodes, des outils de base et des attentes des journalistes. Bien sur sur le plan opérationnel de nombreux détails liés au mode de vie local diffèrent, par exemple les formats d’evènements (petit dejeuner dans les pays du Nord vs dejeuner dans les pays latins), ou le mode relationnel (plus personnalisé et convivial vers le sud, comme toutes les relations professionnelles!).

L’éditeur Universel invité à participer au rapport journaliste/lecteur.

par Laurent Durgeat

Parmi les évolutions notables dans la sphère de la communication, il en est une qui promet de donner du fil à retordre aux rédacteurs de presse et des cauchemars aux responsables de communication, si rien n’est fait pour intégrer cette variable dans les positionnements des acteurs de la bulle média : l’émergence des sites personnels à vocation et audience professionnelle.

Phénomène purement lié à Internet et prolongement logique de la capacité pour tout individu de partager son savoir et ses réflexions avec le reste du globe, les initiatives amateurs des premières années ont laissé la place à des sites structurés qui n’ont rien à envier aux versions en ligne de titre de la presse écrite. Animé par des passionnés qui plus est adepte d’un style personnel, ils ont petit à petit conquis des audiences considérables et pour certains d’entre eux font autorité dans leur domaine ( sites abondance.com, sur le thème des moteurs de recherche, par exemple ).

D’ailleurs certains ont déjà été consultés et ont contribué à des articles pointus pour la presse écrite, ce qui ne manquera pas de rendre perplexe les observateurs extérieurs sur la transparence dans la distribution des rôles.

Ces sites sont pour la plupart consacrés à des problématiques liées à l’économie ou sa périphérie et il est vrai, ne disposent pas encore de l’envergure suffisante pour concurrencer la presse sur le terrain des débats d’opinion ou des questions politiques, thèmes qui sont à l’origine de l’apparition des premiers journaux écrits. Par contre, ils posent déjà et poseront encore plus dans le futur une question de positionnement aux titres de la presse magazine qui devront pour durer, rivaliser d’ingéniosité pour ne pas voir d’effeuiller un lectorat qui ne percevra plus la différence entre un article imprimé et écrit par un journaliste, d’un contenu publié par un spécialiste de la même question sur un site Internet spécialisé.

On touche ici à l’éducation même d’un lecteur qui ne connaît pas précisément le cycle de circulation de la communication et qui pense toujours à tort que la plupart des informations qu’il lit dans la presse naissent sous la plume des journalistes.

Seule consolation pour le marché de la presse, les éditeurs universels du fait du caractère souvent bénévole de leurs entreprises d’édition Internet sont eux-mêmes liés à leurs équilibres économiques, ce qui peut mettre en danger la pérennité de leur entreprise et à terme ramener le lecteur égaré vers les médias traditionnels.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!