Un emploi dans la com’ ?

Vous cherchez un emploi ou un stage dans les relations press eou la communication ? Visitez le site de notre partenaire Emploisdanslacom.com

Archive pour juin, 2005

Pas de frontières pour la communication

Mettre les compétences communicationnelles de professionnels au service de causes humanitaires, du commerce équitable et du développement durable, c’est l’une des missions que se donne Communication Sans Frontières. Son président, Bruno David, a fondé l’association en 2003 après une carrière publicitaire dans le secteur marchand,  au sein de grandes agences internationales. Entretien.

 

Qui est Communication Sans Frontières ?
Communication Sans Frontières est une association loi de 1901. Elle regroupe des individus qui ont une responsabilité dans les médias et qui interviennent sur des problématiques de communication au profit de causes humanitaires et caritatives, du commerce équitable et du développement durable. Chacun oeuvre à la construction d’une relation éthique et déontologique entre assocations, Organisations Non Gouvernementales (ONG) et professionnels de la communication. Communication Sans Frontières souhaite aussi alimenter le débat sur les questions de communication du tiers secteur. Aujourd’hui, les ONG sont un peu coincées : très souvent, elles n’ont pas d’autre expression possible que la publicité. Nous essayons de construire des grilles de compréhension : qui paie quoi ? Quels sont les risques de la télé-charité comme dans La Ferme Célébrités ? Enfin, CSF souhaite également permettre le transfert de connaissances entre le Nord et le Sud, sur le traitement des questions journalistiques par exemple.

Comment travaillez-vous ?
L’association est soutenue par les ONG, qui peuvent utiliser les services des bénévoles, et qui contribuent à l’existence de Communication Sans Frontières. Parmi les bénéficaires de CSF, on compte par exemple Médecins du Monde, l’UNOGEP (Union Nationale des Organismes faisant appel à la Générosité du Public), le GRET (Groupe de Recherches et d’Etudes Technologiques),… CFS reçoit également le soutien des entreprises, à travers du mécénat de compétences, du mécénat en nature ou du mécénat financier. D’ailleurs actuellement, nous sommes à la recherche d’une agence de relations presse qui aurait une grande sensibilité de ce milieu là. Ce qui est très important, c’est que nous ne voulons pas être une association corporatiste. Les membres sont donc des individus et non des ONG, des entreprises ou des agences.

Que propose concrètement CSF aux associations et ONG ?
Il est très important de souligner que nous ne délivrons pas de prestations. En ce sens, nous ne nous substituons pas aux professionnels de la communication. Par contre nous sommes là pour favoriser les interactions entre l’univers de la communication et les ONG. CSF n’a pas d’enjeux commerciaux et nous sommes très en amont sur les problématiques de communication. Nous les aidons à coucher sur le papier les enjeux communicationnels auxquels ils peuvent être confrontés et apportont un œil extérieur.

On a l’impression que la communication sur le développement durable est aujourd’hui une mode. Il faut « y être ». Le pensez-vous ?
C’est un terrain où il faut se montrer. Il y a ceux qui en ont déjà pris conscience depuis longtemps et qui s’y sont engagés. Ceux qui s’y mettent maintenant par effet de mode se rendent vite compte qu’il ne s’agit pas d’un enjeu de surface. On pourrait dire que cet effet de mode est bénéfique.

Les ONG utilisent-elles les RP en complément de la publicité, au même titre que le monde marchand ?
Aujourd’hui, les relations presse sont effectivement utilisées par le milieu associatif de la même manière que le monde marchand. N’y a-t-il pas une autre solution ? Le problème aujourd’hui, c’est que les médias et les associations doivent chacun gérer leur marchandisation : les médias doivent vendre leurs journaux pour vivre et le tiers secteur doit être viable par un financement éthiquement développé. Le risque ? Que les sujets humanitaires deviennent des objets marchands au même titre que les médias deviennent des produits à vendre.

Qu’est-ce que le Grand Prix de la Communication Solidaire, dont la première édition est en cours ?
L’idée est de susciter un débat et de récompenser les campagnes de communication du tiers secteur. Aujourd’hui, il existe peu d’outils qui permettent d’analyser ce qu’est une bonne campagne de publicité dans ce secteur là. Les avis peuvent être très subjectifs et certaines grandes campagnes ont leur détracteurs. Le Grand Prix permet de récompenser ce travail qui est fait et aide à définir une syntaxe de la communication dans ce domaine. D’ailleurs nous avons aussi un Observatoire de la Communication Solidaire dont l’objectif est de collecter un maximum d’informations dans ce domaine. Sonder les réactions du public, du citoyen, des donateurs face à l’émergence de grandes campagnes sur certaines problématiques, et voir l’impact que ces campagnes ont sur eux est très important.

Infos : 
Web : http://www.communicationsansfrontieres.net
Mail : info@communicationsansfrontieres.net

 

Lancement d’EleKtron Presse

Paul Gillet, qui travaillait jusqu’alors chez Eliotrope, vient de lancer son agence de relations presse. EleKtron Presse est spécialisée dans le secteur des nouvelles technologies, avec une  communication à destination de la presse spécialisée mais aussi de la presse grand public. L’agence, qui compte déjà trois clients (Netopia, Popcarte et Modedemploi), travaille en association avec plusieurs prestataires indépendants qui apportent leur expertise dans différents domaines (marketing, traduction,…).
Site web : www.elektron-presse.com – Mail : 01.42.55.48.99 – Mail : gillet@elektron-presse.com

La valse des budgets relations presse du 22 juin 2005

L’agence Ketchum Paris a remporté huit nouveaux budgets. L’agence est en charge du lancement RP de la campagne « SOS enfance mal-logée » (Fondation de France), de la visibilité de Orion Multisystems, des RP de GN Resound à l’année, de la notoriété de La Roca Village, des RP France de Loewe, des RP de Une  Histoire nfant. L’agence a aussi été en charge du lancement en presse française du projet mondial Genographic et a accompagné Volvo Trucks dans l’élaboration d’une plateforme de discours et a mis en place un dispositif de formation à la prise de parole.

3D Communication a remporté le budget de ViaMichelin. L’agence gère désormais la stratégie de relations presse de cette filiale du Groupe Michelin en France, en Belgique et en Suisse.

L’agence de relations publiques Passerelles a annoncé le gain de deux nouveaux clients. Il s’agit de l’Association des Fournisseurs d’Accès et de Services Internet (AFA) et de la cave des vignerons de Beaumes de Venise.
 
L’agence Boracay gagne sept nouveaux budgets RP : Allshare (pour sa communication presse annuelle), Mix Buffet (pour sa communication corporate et produits), Pinel & Pinel (pour les RP produits), Vitry (pour sa communication produit), Skin Code (pour le lancement de sa gamme de soins anti-age « Skincode Exclusive »), Complicité (pour sa communication globale) et Menhir (pour ses RP produits).

Le Jardin d’Acclimatation a choisi Actucom pour assurer ses Relations Presse. L’agence avait déjà géré deux évènements : « Le Jardin d’Acclimatation aux couleurs de Corée » en mars 2005 et « Les Poissons volants du bout du monde » en mai 2005.

Intégrer les nouveaux médias dans les stratégies de communication

Les blogs, le RSS ou encore le Wiki font partie de ces nouveaux médias que la communication d’entreprise ne peut plus ignorer. C’est en tout cas l’avis de l’agence de relations publiques Ketchum, qui lance « Ketchum Personalized Media », un programme de conseil aux entreprises sur les raisons et la manière d’intégrer les nouveaux médias dans leur stratégie  de communication globale. Entretien avec Éric Maillard, directeur général adjoint de Ketchum Paris, et responsable du programme pour la France.

Pouvez-vous nous présenter brièvement le programme « Personalized Media » mis en place par Ketchum ?
Ketchum Personalized Media est un programme de conseil aux entreprises destiné à aider les communicants à décider quand, comment et pourquoi intégrer l’éventail croissant des nouveaux médias électroniques dans leur stratégie de communication globale. Sa vocation première est d’aider les entreprises à mieux comprendre, anticiper, analyser, évaluer et, lorsque cela est approprié, utiliser une nouvelle génération de médias qui permet de créer un dialogue personnalisé avec des publics variés. Dans tous les cas, ce programme met en évidence la nécessité pour les entreprises de prendre en considération ces nouveaux vecteurs d’image pour leurs marques, produits et services. Pour s’y adapter, il sera en évolution continuellement, à l’instar des nouveaux médias eux-mêmes. Enfin, le programme Ketchum Personalized Media intègre la dimension internationale en prenant en considération l’état des lieux dans toutes les régions du globe.

Qu’entend-t-on par « nouveaux médias » ? 
A côté des médias traditionnels, les nouveaux médias constituent une catégorie émergente, reposant sur les technologies électroniques, qu’elles soient online ou mobiles et offrant des capacités de personnalisation. Ils sont caractérisés par des évolutions rapides et perpétuelles ainsi que des niveaux de croissance souvent exponentiels. Ceci est parfaitement illustré par les blogs, devenus un véritable phénomène de société dans le monde mais aussi en France. Pourtant, nous estimons chez Ketchum que ces nouveaux médias ne se limitent pas aux blogs mais concernent d’autres technologies dont le potentiel d’utilisation est avéré ou à confirmer. A ce titre, on peut notamment citer le RSS, le podcasting ou encore le Wiki. De plus, des technologies déjà implantées en France telles que le marketing mobile et les moteurs de recherche, s’inscrivent naturellement dans le périmètre de ces nouveaux médias, par leur capacité à constituer des sources d’information personnalisées pour des cibles définies.

De quelle manière les blogs, RSS et autres technologies peuvent-ils être intégrés dans une stratégie de communication ?
Les nouveaux médias ont en commun de ne pas répondre aux mêmes règles que les médias traditionnels en terme de fonctionnement et d’interaction avec les publics visés. Beaucoup d’informations contradictoires et de questions apparaissent sur la façon de les considérer dans la communication des entreprises. L’intégration de ces nouveaux médias dans une stratégie de communication n’est envisageable qu’à condition d’en maîtriser, accepter et respecter les principes de fonctionnement. Grâce à un réseau d’experts internes et externes, Ketchum est en mesure d’assurer une veille prenant en compte ces nouveaux médias et de proposer un cadre dessinant en particulier les préalables à leur l’utilisation avant d’en exploiter leurs atouts que sont la personnalisation, la proximité, la dimension humaine…

Mal utilisés ou mal évalués par les entreprises, les blogs peuvent-ils être néfastes pour elles ?
Le risque existe aujourd’hui et il se situe en effet à 2 niveaux. En premier lieu, une utilisation s’inscrivant dans une approche traditionnelle, fondée sur le contrôle du message d’un bout à l’autre de la chaîne, passe rarement inaperçue sur un blog et se retourne dans la plupart des cas contre l’émetteur : les exemples d’intrusions marketing identifiées puis ouvertement critiquées dans les médias (en premier lieu dans la blogosphère) sont multiples. En deuxième niveau, la mauvaise évaluation du potentiel des blogs dans leur contribution à l’image de l’entreprise induit un état des lieux faussé donc une stratégie de communication construite sur une analyse partielle des messages véhiculés auprès de cibles clés.

Les médias traditionnels seront-ils un jour complètement dépassés ?
Le passé a démontré que toute prédiction en la matière se révélait hasardeuse. Tout le monde semble avoir oublié que l’avènement des supports en ligne était annoncé comme l’arrêt de mort des supports média papier il y a 5 ans. L’impact est aujourd’hui perceptible mais un niveau de complémentarité s’est installé. On peut anticiper que certains de ces nouveaux médias trouveront une place non négligeable voire majeure aux côtés des médias traditionnels dont ils modifieront encore le rôle, la perception, le business model. La vocation du programme Ketchum Personalized Media est justement de les intégrer en parallèle des actions traditionnelles, sans pour autant les ignorer.

En savoir plus : 
Ketchum France : 
Tél : 01.53.32.55.00
Web : http://www.ketchum.fr/

 

« La publicité et les RP sont complémentaires »

David Zmirov, directeur de l’agence Zmirov Communication, commente l’actualité des médias et de la communication. La TNT va t-elle bouleverser le Paysage Audiovisuel Français ? Que pensez de la communication autour du commerce équitable ? Les marques séduisent-elles encore ? Comment vivent les RP face à la publicité ? Entretien. 

Le 31 mars 2005, un tiers des français a découvert sept nouvelles chaînes gratuites avec l’arrivée de la Télévision Numérique Terrestre. Pensez-vous que la TNT va bouleverser le Paysage Audiovisuel Français ? 
David ZMIROV : Malgré l’existence du câble et du satellite, il y a encore de la place pour les nouvelles chaînes de la TNT. Mais, il y a un effort à fournir pour qu’on ne se retrouve pas avec des contenus similaires entre celles-ci. Il est rassurant de voir arriver des nouvelles chaînes gratuites pour rééquilibrer le Paysage Audiovisuel Français. Cela permet de pallier à la situation actuelle de quasi monopôle de TF1 et France 2. Il est tout de même regrettable qu’il y ait des chaînes à abonnement avec la TNT… Lire la suite sur le site de l’Argus de la Presse (cliquez ici).

Remise des Prix AFCI.

La troisième édition des Prix Afci de l’ Association Française de Communication Interne a pris fin le 27 mai dernier par la remise des prix aux lauréats. Les meilleurs mémoires en communication interne ont été désigné par le jury : Romain Hüet et Claire Maurice (IUP Infocom de Lille III) pour leur mémoire « Lien entre communication interne et négociation sociale : étude de l’accompagnement discursif des 35h à la Française de Mécanique » ; Olivier Martin dit Neuville (Université Paris XIII) pour « Projet d’entreprise et projet d’administration : le cas de la DGA » et Carole Trivi, du Celsa, pour « Développement durable et communication interne : le cas d’EDF ». 
Site web : www.afci.asso.fr

Le réseau international d’agences de relations publiques ECCO a annoncé aujourd’hui l’intégration d’un nouveau membre, l’agence indienne Pressman

Le réseau international d’agences de relations publiques ECCO a annoncé aujourd’hui l’intégration d’un nouveau membre, l’agence indienne Pressman. L’arrivée de l’agence Pressman permet à ECCO d’étendre son réseau à 35 agences dans 40 pays à travers le monde. Pressman offre une gamme complète de services en relations publiques : communication corporate et financière, relations presse, gestion d’événements, communication de crise, ainsi que des services graphiques et de construction de sites Internet.

Public(s) suspend sa parution

Dans son dernier éditorial, Jean-Louis Laure, directeur de la rédaction de Public(s), annonce une parenthèse. Le mensuel de la communication territoriale suspend sa parution jusqu’à l’automne, malgré le succès du magazine et l’augmentation du nombre d’abonnés. L’occasion, précise Jean-Louis Laure, de « réfléchir au positionnement du titre » et de « rechercher de nouveaux partenaires ». Site web : http://www.public-s.fr 

L’agence gopublic s’est vue confier plusieurs budgets

L’agence gopublic s’est vue confier plusieurs budgets. Alerte Orange, qui a remporté le budget communication de la Semaine européenne de la mobilité par le Ministère de l’écologie et du développement durable, a décidé de confier la médiatisation de l’événement à gopublic. L’agence a aussi remporté plusieurs budgets dans le secteur cosmétique puisque Oloyd Fragrances Distribution lui a confié les lancements presse de produits de quatre marques : Olivier Strelli Parfums, Jasper Conran, FCUK et ê-Shave. De plus, les Parfums Marquay ont fait confiance à l’agence gopublic pour le lancement de 3 nouveaux parfums Lulu Castagnette.

Les 29 et 30 juin prochains aura lieu la Rencontre annuelle des responsables de communication interne

Communication interne. Les 29 et 30 juin prochains aura lieu la Rencontre annuelle des responsables de communication interne, organisée depuis 4 ans par Infopromotions. Ces deux journées de formation réuniront quelque 70 professionnels et experts en communication interne. 
NB : formation réservée aux professionnels en entreprise
Pour recevoir le programme complet, contacter Constance Dufrêne :  c.dufrene@infopromotions.fr

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!