Un emploi dans la com’ ?

Vous cherchez un emploi ou un stage dans les relations press eou la communication ? Visitez le site de notre partenaire Emploisdanslacom.com

Archive pour août, 2005

Rencontre avec Gérard Bonos de Radio Classique

La prochaine rencontre de l’association « Information Presse & Communication » aura pour thème « Radio Classique ». Le directeur de la rédaction, Gérard Bonos, présentera les nouveaux objectifs de la chaîne en cette rentrée du paysage audiovisuel. 

Le débat aura lieu ce 12 septembre 2005 de 8h30 à 10h00 et est STRICTEMENT réservé aux responsables de RP et de communication.


Date & lieu : lundi 12 septembre 2005 de 8h30 à 10h00 – Pavillon Ledoyen – 1 Avenue Dutuit– 75008 Paris (métro : Champs Elysées-Clemenceau, voiturier, parking)
Participation aux frais : membre IPC : 28€ – non membre : 52€
Infos complémentaires : 01.42.65.08.03 ou contact@infopressecom.org

 

Exploiter pleinement votre participation à un salon (Partie 2)

Soigner votre accueil pour augmenter vos contacts utiles Les sociétés participent généralement aux salons pour se faire connaître, rencontrer leurs clients et leurs fournisseurs, mais aussi en trouver de nouveaux et s’informer sur les tendances du marché. Le dénominateur commun pour atteindre ces objectifs, c’est de soigner la communication entre votre société et les visiteurs du salon. Beaucoup de stands perdent en effet des contacts utiles faute d’un accueil initial adéquat. En respectant quelques règles élémentaires, vous augmenterez automatiquement la quantité de contacts établis pendant l’événement.

– Si vous devez parler entre collègues, assurez-vous qu’une personne au moins guète activement les visiteurs. Celle-ci se chargera d’accueillir ceux qui arrivent sur le stand pendant votre réunion, et les fera patienter le temps nécessaire. Au-delà de quelques minutes, elle pourra proposer à la personne de passer plus tard ou de la contacter sur son portable quand son interlocuteur sera libre.

– Si vous êtes au téléphone (ou en réunion) sur le stand et que quelqu’un arrive, faites-lui un petit signe (comme un doigt levé en l’air) pour indiquer que vous l’avez bien vu et que vous serez à sa disposition prochainement. Ce petit geste est souvent suffisant pour faire patienter un visiteur quelques minutes. Si vous voyez que la personne commence à s’impatienter, mettez votre conversation en pause deux secondes pour voir la personne rapidement. Vous pourrez peut-être répondre à une question précise ou fixer un rendez-vous pour plus tard.

– Ne sous-estimez jamais votre visiteur. Si deux personnes arrivent en même temps, on évalue souvent le « potentiel » de chacune d’un coup d’œil et on se dirige vers l’un des deux visiteurs en laissant le deuxième… en plan ! Mauvaise idée. Si vous êtes seul sur le stand, assurez-vous d’accueillir toute personne qui arrive avec une petite phrase (« Vous cherchez quelque chose en particulier ? ») afin d’évaluer son potentiel client de manière empirique, et non pas subjective. Et soyez certain que chaque visiteur ait l’impression d’avoir été pris en compte.

– Ayez un stand propre. A bannir absolument : les gobelets et les serviettes qui restent depuis l’heure du déjeuner, les prospectus qui traînent, les paquets de cigarettes vides, et les cendriers… Même quelques mégots font mauvaise impression. Tâcher donc de les vider régulièrement. Vous pouvez même…

– Eviter de fumer sur le stand. Eh oui, la journée est longue, mais sachez que parmi vos visiteurs potentiels, certains hésiteront à mettre les pieds sur votre stand s’ils voient une cigarette. Si vous avez vraiment besoin de votre dose, faites un petit saut à l’extérieur. Cela vous permettra en outre de vous dégourdir les jambes, et de passer tranquillement un coup de fil au bureau…

– N’oubliez pas que des personnes timides existent. Ces personnes vont entrer sur le stand et le regarder un moment sans vous adresser la parole, à moins qu’elles ne restent dans les allées, se contentant de prendre connaissance de l’information que vous mettez en avant. Pour ne pas faire fuir ces contacts potentiels, attendez un tout petit peu avant de leur poser une question ouverte qui leur permette d’ouvrir un dialogue avec vous.

– Si vous n’avez pas choisi d’être sur le stand ou si vous êtes épuisé en fin de journée, ce n’est pas la peine de le faire savoir à la terre entière ! C’est humain de vouloir se défouler, surtout quand les journées se font longues, mais rien de plus néfaste pour établir une bonne communication que les doléances d’un exposant. Et n’oubliez pas qu’un sourire est nettement plus valorisant qu’un air abattu.

Un dernier conseil pour bien profitez d’un salon : détendez-vous. Certes, il y a des monceaux de travail qui vous attendent au bureau. Mais les salons sont vraiment une opportunité excellente pour nouer et renouer les contacts. Alors profitez-en au maximum !

Giselle Delsol

Article proposé en partenariat avec :



Solaris Conseil en Abonnements – Edition – Diffusion 

16 rue Trarieux
92600 Asnières
info@solarisconseil.com
www.SolarisConseil.com
Tél : 0 871 797 554

Solaris Conseil aide les éditeurs de presse avec l’acquisition et la gestion d’abonnements, la gestion opérationnelle des publications, le marketing direct, l’édition et la diffusion.

Le portail de la communication de crise change de nom

Suite à un transfert de nom de domaine, le portail « communication de crise », géré par l’Observatoire International des Crises, change de nom et devient le Magazine de la communication de crise et sensible. On retrouve sur ce site l’ensemble des archives de «Communication de crise», l’ensemble des newsletters, etc. Comme le précise Didier Heiderich, responsable du nouveau site (et ex propriétaire du nom de domaine détourné) :«Nous avons dû renoncer au nom de notre site mais ni à son contenu ni à notre volonté de diffuser toujours plus largement de l’information sur la communication de crise. Nous profitons également de cette crise pour élargir notre champ d’investigation à la communication sensible, fruit d’une longue réflexion. En effet, cette évolution correspond à une tendance constatée par les auteurs, universitaires et spécialistes, qui depuis plusieurs années estiment que la communication de crise, en tant que telle, doit être englobée dans un processus plus large qu’est la communication sensible.»

Le portail «Communication de crise» est quant à lui aux mains de la société «Artefact» qui entend bien, de son côté, faire revivre une communauté de spécialistes autour de cette thémathique.

Magazine de la communication de crise et sensible : 
Didier Heiderich
+33 (0)5.55.26.13.95
info@communication-sensible.com 
http://www.communication-sensible.com

 

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!