Un emploi dans la com’ ?

Vous cherchez un emploi ou un stage dans les relations press eou la communication ? Visitez le site de notre partenaire Emploisdanslacom.com

Archive pour juin, 2006

Journalistes en ligne : un nouveau métier et de nouvelles attentes vis-à-vis des agences de RP ?

Internet devenu en France la troisième source d’information derrière la télévision et la radio, sites Internet ou éditions électroniques, portails d’actualité ou fils RSS, blogs ou wikis… gagnent sans cesse du terrain.
Les méthodes de travail des journalistes ont-elles changé pour autant ? Assiste-t-on à l’émergence d’un nouveau métier de « cyber journaliste » ? Et par extension à de nouvelles attentes vis à vis des agences de RP ? MP Conseil a interrogé les hommes et les femmes de l’art pour tenter d’y voir plus clair.

Si la collecte de l’information reste relativement classique, la plus importante contrainte d’un journaliste travaillant pour un site internet ou une édition électronique paraît celle du temps réel. La plupart travaillant sur un rythme quotidien, il s’agit souvent de réunir l’ensemble des informations et iconographies et de réaliser les entretiens dans la matinée pour boucler en fin de journée. Ce qui ne présente a priori pas de changements majeurs par rapport à la presse quotidienne « classique » sauf que chaque étape est encore raccourcie.
Si la pression du temps s’accentue encore, les journalistes travaillant pour un site internet ou pour une édition en ligne sont les mêmes que ceux de la presse traditionnelle. Leur métier n’exige pas de formation particulière, seule la partie plus technique ( webmasters, …) a créé de nouveaux profils.

La recherche terrain limitée

Les journalistes internet manquant en permanence de temps, leurs déplacements sont de plus en plus limités. Dans ce contexte, on comprendra que l’entretien téléphonique soit souvent préféré à l’interview de visu, l’envoi du communiqué et de la présentation Powerpoint à la conférence de presse… Pression accentuée encore par l’introduction récente d’une notion objective de productivité qui se traduit par l’obligation de rendre un nombre déterminé et important d’actualités, de brèves, d’enquêtes par semaine ou par mois.

Pressé par les délais, le journaliste attend de la part de l’agence de presse la même réactivité. Cette dernière doit non seulement lui apporter une information ciblée, claire et complète mais également être capable de répondre aux questions qu’il se pose sans nécessairement avoir besoin de le renvoyer à l’entreprise-cliente. Ce qui n’exclut pas d’être prêt à le mettre immédiatement en contact avec le bon interlocuteur si le besoin se fait sentir.

« Une partie du savoir doit se trouver dans l’agence elle-même. Elle doit aller au-delà du seul rôle d’intermédiaire entre le journaliste et l’entreprise » indique Michelle Pilczer, directrice de l’agence MP Conseil.

L’info au format écran

Le support ayant changé, la lecture à l’écran entraîne de nouvelles contraintes de rédaction et de mise en forme. Les articles sont plus courts pour correspondre à la taille de l’écran d’ordinateur et doivent être encore plus incisifs pour capter immédiatement l’attention du lecteur. Plus encore que dans le cas d’un article « papier », l’information la plus importante doit se trouver dans les premières lignes, un lecteur sur internet étant encore plus volatile et impatient.

Un lecteur anonyme mais hyper réactif

Enfin, aux sources d’informations classiques comme les agences de presse, les communiqués, les mails, les sites internet et la presse quotidienne… s’ajoute désormais celle du lecteur. Ce dernier intervient de façon immédiate, souvent anonyme, en bas d’un article, sur les forums, par mail… Une interactivité qui présente des avantages en obligeant le journaliste à compléter son analyse, préciser son point de vue et peut également lui donner des idées d’enquêtes ou de sujets à traiter. Un bémol cependant : l’anonymat du web peut dans certains cas donner lieu à des réactions violentes et à des débordements. C’est une des raisons pour lesquelles des sites ou blogs ont mis en place un système de filtrage, d’antispam voire d’interdiction totale de certaines adresse IP qui sont alors mises en « liste noire »…

Subissant une pression accrue du temps, poussé par les exigences de rentabilité et du lecteur, le journaliste internet attend encore plus des agences de presse. « Nous devons nous adapter et faire preuve de créativité pour proposer des sujets ciblés et rapidement exploitables aux journalistes » conclut Michelle Pilczer.

À propos de MP Conseil

Créée il y a plus de 10 ans, MP Conseil s’est spécialisée dans le conseil en relations presse avec une expertise particulière dans les secteurs de la Haute-Technologie (SSII et éditeurs) et du Management (Conseil en Stratégie, Organisation et RH).

(D’après un communiqué de MP Conseil)

GATEWAY confie ses relations presse à Wellcom

GATEWAY, le numéro 3 sur le marché de l’informatique aux USA, a choisi Wellcom pour l’accompagner dans son développement sur le marché français, via une campagne de relations presse garantissant une bonne visibilité de la marque. 
 

Wellcom met en place une campagne de relations presse pour positionner GATEWAY auprès d’une cible française. L’objectif est de renforcer la visibilité et la notoriété du fabricant, mais aussi de doter ses produits d’un capital confiance, par une présence régulière en presse générale et spécialisée, en radio et en TV.

Créée en 1985, GATEWAY se place désormais dans le top 10 des compagnies informatiques à l’échelle mondiale et distribue ses produits à l’international via son réseau de partenaires. GATEWAY a subi une récente réorientation en terme d’activité et évolue sur le marché des micro-processeurs. Leur objectif commercial est d’atteindre le chiffre de 250 000 PC vendus en France d’autant que GATEWAY bénéficie du climat favorable du marché français sur ce secteur.

Au niveau international, la société se tourne plus particulièrement vers le Royaume Uni, le Japon et le Mexique mais cible aussi l’Europe du sud, une partie de l’Amérique latine et la zone Asie pacifique.

A propos de Wellcom :

Créée en 1981, Wellcom est une agence conseil en communication associant communication corporate et communication marketing. L’agence, qui compte 40 collaborateurs pour 3 M€ d’honoraires, a organisé ses savoir-faire autour de consultants séniors spécialisés par secteur d’activité et des équipes dédiées métier pour les relations publiques, la communication publicitaire et opérationnelle. Membre du Syntec Relations Publiques, co-fondateur d’Ecco, réseau international basé à Londres et présent dans plus de 40 pays, Wellcom est la plus transversale des agences de relations publiques.

Plus d’informations : www.wellcom.fr  

(D’après un communiqué de Wellcom)

Le CEPEX, organisme tunisien de promotion des exportations, choisit Digimind pour sa veille

Pour répondre plus précisément et avec une réactivité accrue aux besoins des entreprises tunisiennes exportatrices, le CEPEX a décidé de se doter d’un outil lui permettant de dynamiser son dispositif de veille.  Il a fait appel, pour cela, au leader européen de la veille stratégique, Digimind (www.digimind.fr), avec des résultats concrets au bout de quelques mois seulement.

L’information : un enjeu prioritaire pour le CEPEX

Le CEPEX est un conseil de premier rang pour les entreprises tunisiennes exportatrices désireuses de s’informer de procédures, d’obstacles à franchir et surtout d’opportunités à saisir sur les marchés étrangers. L’information est donc un enjeu quotidien, d’autant plus qu’elle est susceptible de révéler à ces entreprises une opportunité d’affaire, d’exportation ou un nouvel investissement, ce qui peut signifier, pour la Tunisie, de nouveaux développements économiques et des emplois à la clef.

Pour remplir cette mission, les sujets traités par le CEPEX sont nombreux et variés, et il devenait indispensable d’augmenter la productivité pour à la fois faire face à la demande et améliorer la qualité de l’information, en consacrant plus de temps à l’analyse des contenus. « Si l’on veut inciter les entreprises tunisiennes à se moderniser et être compétitives sur leur marché », indique Lahzar Bannour, chef du pôle Veille et prospective au CEPEX, « le CEPEX en tant que structure publique, se doit de montrer l’exemple, et donc de produire des analyses de qualité, avec une réactivité qui permet aux entreprises d’être mieux informées face à la concurrence. »

Le CEPEX s’est donc naturellement tourné vers Digimind et la plate-forme de veille Digimind Evolution pour professionnaliser sa démarche de veille.

Une information plus précise, réactive et personnalisée pour plus de 850 PME tunisiennes

« La plate-forme Digimind Evolution nous a apporté un appréciable gain de temps et une véritable dynamique de partage de l’information qui nous a permis de mettre en place un flux d’échanges plus fréquents entre la direction de la veille et les autres directions » précise Lahzar Bannour. « L’équipe de veille est plus professionnelle, la collecte d’informations est automatisée et nous fait gagner un temps précieux et les livrables et leurs contenus sont améliorés ».

Le CEPEX peut désormais éditer régulièrement des livrables de valeur qui sont jugés par plus de 850 petites et moyennes entreprises tunisiennes. Il est donc devenu un véritable apporteur d’affaires et de partenariats et peut se permettre aujourd’hui de personnaliser encore d’avantage sa production grâce au temps gagné dans le cycle de veille, en demandant aux entreprises les informations qui les intéresseraient.

Après plusieurs mois d’utilisation, le dispositif permet dorénavant au CEPEX de prendre plus de temps pour la validation et l’enrichissement des informations, grâce à l’automatisation de la collecte. Le délai de production des Newsletters à lui aussi pu être grandement amélioré. Au final, Digimind Evolution a permis d’améliorer la pertinence des informations, la productivité et la réactivité du CEPEX. La qualité a pris le pas sur la quantité.

A propos du CEPEX

Le Centre de Promotion des Exportations « CEPEX » est un établissement public agissant sous la tutelle du ministère du commerce tunisien. Son objectif est de promouvoir les exportations en assistant et en informant les entreprises tunisiennes, et également surveiller et collecter les informations relatives aux domaines de l’exportation, pays concurrents et recrutement de nouveaux investisseurs.

A propos de DIGIMIND et DIGIMIND Evolution

Avec plus de 200 clients et de nombreux dispositifs actifs de veille stratégique en Europe, DIGIMIND est un acteur européen majeur des logiciels de veille stratégique, récemment listé dans le European Technology FAST 500 de Deloitte.
Sa plateforme intégrée de veille, DIGIMIND Evolution, est la plus complète du marché, et permet aux entreprises et organisations de déployer rapidement et animer facilement des équipes et projets de veille stratégique.

(D’après un communiqué de Digimind)

Sylvie Fourcade crée le « réseau Humacom »

« We are the world », à l’image du monde qui compose le XXIème siècle (nous sommes tous les descendants d’une tribu), Humacom réalisera à moindre coût des actions de communication et de relations presse pour les entités qui ont de véritable besoin, dans le domaine de l’humanitaire, la solidarité,… .  « We are the world », à l’image du monde qui compose le XXIème siècle (nous sommes tous les descendants d’une tribu), Humacom réalisera à moindre coût des actions de communication et de relations presse pour les entités qui ont de véritable besoin, dans le domaine de l’humanitaire, la solidarité,… . Avec 20 ans d’expérience en communication et relations presse et après avoir participé durant 3 jours à la 2ème édition du Salon National de l’Humanitaire, Sylvie Fourcade a décidé, par l’intermédiaire du « réseau Humacom », de mettre ses compétences en communication et relations presse au service des acteurs de causes communes. 

Bien que considérées comme naturelles, mineures, essentielles ou gadgets, la communication et les relations presse, pour les associations, les ONG, les OSI, ne bénéficient pas toujours d’un traitement à leur juste valeur, alors que la communication reste néanmoins le moyen le plus sûr pour sensibiliser la communauté nationale, européenne ou internationale, mobiliser des ressources, qu’elles soient bénévoles, matérielles ou financières. En proposant une plateforme de communication et de relations presse spécifique pour les acteurs de l’humanitaire et de solidarité (sans aller jusqu’à utiliser de techniques marketing choquantes pour l’éthique) le bureau de Sylvie Fourcade se diversifie et crée un service innovant et ingénieux, à moindre coût, pour des entités qui ont de véritable besoin en communication.  

De nos jours, en dehors des 20 premières associations, qui attirent à elles seules, 80% des dons français et qui n’hésitent pas à adopter une stratégie de développement volontairement agressive par le biais de l’utilisation massive des médias, le monde associatif évolue, passant très progressivement du stade  artisanal à celui de l’industrialisation et devient un secteur économique autonome. Sur plus de 880.000* d’associations existantes en France et avec 70.000 créations chaque année, c’est incontestablement dans le domaine de la communication que les compétences sont les plus recherchées. 40%* des associations de toutes tailles et de tous secteurs expriment un réel besoin à ce niveau et 28%* des missions de bénévolat concernent les relations presse, la  communication ou le marketing. La majeure partie des associations à but non-lucratif, les ONG et les OSI ne peuvent se permettre de bénéficier, en interne ou en externe, d’un véritable service de presse ou de communication professionnel, que ce soit à l’année ou pour une action ponctuelle. Cette fonction revient trop souvent au président, au secrétaire, à des volontaires ou à des bénévoles, qui, bien que faisant de leur mieux, ne possèdent pas toujours le temps ou la technique, la connaissance des médias, des journalistes, le mode de fonctionnement de la presse, qu’elle soit écrite, audiovisuelle ou multimédia. Avec l’émergence des nouvelles technologies et pourtant nous n’en sommes qu’au départ, la communication est devenue, pour les associations comme pour toute entreprise (à condition d’éviter les dérives du secteur marchand), un outil essentiel de développement. Son objectif: se faire connaître, se forger une image, se positionner, accroître son efficacité, attirer de nouveaux sympathisants, des adhérents, des volontaires, des bénévoles, assurer le financement par des fonds publics et privés,…. 

Le but du réseau Humacom est d’être un lieu d’échanges d’expériences et de compétences, pour favoriser, aider, accompagner, conseiller, promouvoir tous types d’entités, associations, ONG, OSI, … qu’elles soient humanitaires, de solidarité, d’urgence, de citoyenneté, sociales, liées au handicap, au travail, à la santé, à la malnutrition, à des peuples autochtones, à la protection de l’enfance, éducatives, écologiques, de développement durable ou rural, de tourisme solidaire, de commerce équitable, ou encore sportives, culturelles ou de loisirs, …. Humacom favorisera la mise en valeur des connaissances en communication, son savoir-faire et son faire savoir, avec pour objectif la médiatisation des actions de ses membres par tous les moyens qu’elle jugera nécessaires, existants ou à créer, afin de sensibiliser les médias et le grand public en vue de mobilisation collective ou individuelle, contre le temps qui passe et le fléau qui perdure, pour une victoire accessible, …

Plus d’infos  sur le « réseau Humacom »  : http://humacom.monsite.orange.fr 

* Enquête Matisse LES CNRS Université Paris I Panthéon Sorbonne 1999

* Enquête FNASSEM et France Bénévolat 2003 et 2004

* Source Passerelles & Compétences 2006 

Première mission pour Humacom : l’association « Urgence Humanitaire Asie »  

Devant l’épuration éthique ignorée depuis 31 ans, qui connaît la véritable histoire des Hmongs, leurs rôles pour les USA et la France et les défis que cela entraîne aujourd’hui sur leur territoire ? Aujourd’hui environ 15.000 Hmongs sont menacés de génocide au nord du Laos et en Thaïlande. L’association « Urgence Humanitaire Asie », reconnue d’intérêt général, souhaite porter assistance et secours aux Hmongs oubliés, ainsi qu’aux membres d’autres ethnies qui partagent leur sort. Nourrissons, enfants, vieillards, femmes et hommes, apeurés, traumatisés, affamés, la plupart malades ou blessés, sans cesse obligés de fuir devant les militaires Laotiens et Vietnamiens qui les pourchassent sans relâche ou par les Thaïlandais qui les expulsent. Ils sont forcés de survivre en totale clandestinité, dans le dénuement le plus total. Depuis quelques années déjà, ils implorent la communauté internationale de les aider, de les sortir de la jungle infernale et impitoyable dans laquelle ils sont enfermés. De 500.000 Hmongs dans les années 75, dans l’impossibilité de fuir, il ne resterait plus, qu’en cette année 2006, moins d’une dizaine de milliers de montagnards, dont au moins la moitié d’enfants, répartis en une dizaine de communautés sur le territoire laotien que le gouvernement laotien continue à vouloir exterminer, le même nombre en Thaïlande. 

Plus d’infos : 

Sylvie Fourcade – Réseau Humacom

[email protected]

http://humacom.monsite.orange.fr

(D’après un communiqué de Sylvie Fourcade)

Séminaire en ligne sur la communication financière

« Les nouvelles normes comptables en matière de stock options ont-elles changé la pratique et/ou la communication financière des entreprises cotées ?» le 30 juin 2006 à 11 h …

Ce séminaire de formation, deuxième des quatre sessions programmées en 2006 sera animé par Monsieur Christophe Marion, Président de FINHARMONY , conseil et formation. PREMIERE GLOBAL partenaire de cette session met à disposition son service InvestorConnect, une application dédiée à la communication financière et aux Relations Investisseurs.

Date : le vendredi 30 juin à 11 h.
Durée : 45 mn,
Matériel nécessaire : connexion Internet + une ligne téléphonique

Thème : Les nouvelles normes comptables en matière de stock options ont-elles changé la pratique et/ou la communication financière des entreprises cotées ?

Les exigences normatives : la constatation d’une charge et les informations obligatoires dans le rapport annuel,
Les difficultés de mise en place conceptuelles et pratiques
Le modèle de Black & Scholes, et les autres modèles autorisés
Quelques réactions de groupes cotés,

Coût (déductible de votre budget formation) : 50 euros

Pour vous inscrire cliquez ici : http://www.questioncomfi.com/fr/page.xml?url=/form/semi.xml

Question ComFi
23 rue du sentier
75002 Paris
Tel : +33 (0)1 40 26 54 35
Fax : +33 (0)1 40 26 54 36

Ketchum Paris participe au congrès Stratégies le 27 novembre 2006

Le magazine Stratégies organise le 27 et 28 novembre prochain un congrès sur les tendances de communication. La journée du 27 novembre sera consacrée aux métiers des RP et proposera de nombreuses conférences animées par des professionnels de la presse et de la communication.  Eric Maillard, Directeur Général de Ketchum Paris, présidera la matinée de cette journée sur le thème : « Relations publiques : quelles ( r) évolutions sur la planète RP à l’ère du numérique ? ».
Ketchum a été l’une des premières agences sur son marché à lancer un programme nouveaux médias proposant l’intégration des communautés de l’ère numérique (forums, blogs…), dans les stratégies de communication de ses clients.

Source : Ketchum (http://www.ketchum.fr/)

Belle moisson de nouveaux budgets pour l’agence éditoriale interactive Dixxit !

LISSAC, SAMSUNG, Les laboratoires ROCHE, l’AFPA, ARCELOR Construction :avant l’été, l’agence éditoriale interactive récolte de nouveaux clients.  

Des clients convaincus de l’approche éditoriale  

Au cours des derniers mois, l’agence Dixxit a remporté plusieurs nouveaux budgets de conception et production éditoriale Web, dans des domaines et problématiques très divers : intranet, BtoC, BtoB, e-commerce.  

Pour chacun de ces clients, le choix de faire appel à une agence spécialisée dans le contenu éditorial pour le Web s’est imposé. Preuve que les grandes entreprises sont prêtes aujourd’hui à développer de véritables contenus, et renforcer ainsi la relation avec leurs différents publics : les consommateurs, les partenaires, les salariés.  
 

Objectif : apporter une plus-value éditoriale sur le site, à l’appui de l’image d’expertise et de convivialité de Lissac, mais aussi développer sa notoriété et multiplier le trafic.

    * LISSAC

      L’opticien a choisi Dixxit pour animer mensuellement son site institutionnel : dossiers sur l’optique, actualités, pages carrefours et amélioration de l’accès à l’information.  
       
     

Objectif : parier sur un éditorial fort, pour tenir informés les revendeurs de l’actualité produits, et dynamiser le dispositif en ligne à destination du réseau de partenaires.

    * SAMSUNG

      La marque leader des produits électroniques en France a fait appel à Dixxit pour prendre en charge l’éditorial à destination de ses publics BtoB : newsletters, e-mailings, argumentaires produits, fiches techniques…       

Objectif : enrichir le contenu du site pour renforcer la proximité avec les patients, réécrire et adapter les textes existants pour les adapter au Web, et faciliter l’accès à l’information.

    * Les laboratoires ROCHE

 

      Dixxit a remporté l’appel d’offre pour la refonte et l’actualisation mensuelle du site institutionnel du célèbre laboratoire, numéro un dans les hôpitaux.  
    
    * L’AFPA

 

Objectif : accompagner l’Afpa dans son développement, en créant des contenus opérationnels et pédagogiques pour tous les publics internes.  

      Le premier organisme de formation professionnelle pour demandeurs d’emploi a confié à Dixxit l’animation éditoriale de son intranet (création régulière de rubriques et nouveaux dossiers). 
       
Objectif : Un contenu riche, élément clé d’un référencement naturel performant, pour installer l’image de la marque auprès du grand-public et favoriser la prise de commande en ligne.

    * ARCELOR Construction

      Le leader européen du marché des produits métalliques pour le bâtiment a confié à Dixxit la conception éditoriale d’un site de vente en ligne pour l’une de ses filiales, Abristyl, qui fabrique des abris de jardin métalliques haut de gamme.  
       
       
 
       

A propos de Dixxit  

Depuis 1999, Dixxit conseille et accompagne ses clients grands comptes (Ajilon (Groupe Adecco), Boiron, Bois.com, Calor, Fujifilm, Microsoft, Les Produits Laitiers, Ricoh, Rowenta, Samsung, Seb, Téfal, etc.) dans l’élaboration et la refonte de leur politique éditoriale interactive et la création de contenus Web.

Les clients de l’agence lui renouvelle leur confiance année après année, et celle-ci connaît une croissance à 2 chiffres depuis sa naissance (+ 30% en 2003, + 50% en 2004).  

(D’après un communiqué de Dixxit)

LVT Benelux PR termine la saison en beauté

LVT clôture en beauté le premier trimestre avec de nouveaux clients dans différents secteurs et le renforcement de son équipe LVT Benelux PR, la SA belge qui fait partie du consortium international LVT Group, clôture en beauté le premier trimestre avec l’arrivée de nouveaux clients issus de différents secteurs et le renforcement de son équipe belge.

Désireuse d’enrichir et de diversifier une solide expertise centrée au départ sur les marchés technologiques et apparentés, LVT ne cesse d’élargir son portefeuille de clients en abordant d’autres secteurs parmi lesquels la décoration et le design, le lifestyle, la logistique, l’alimentation et les boissons, l’enseignement et les ONG. LVT est particulièrement fier d’annoncer que Solvay Business School et les meubles Thonet notamment lui confient désormais leurs activités PR. Plusieurs acteurs moins connus qui démarrent leur politique de communication en Belgique et au Luxembourg ont eux aussi sollicité récemment l’appui professionnel de LVT. Sur le marché de la technologie, IBM, Kodak et Progress Software figurent parmi les nouveaux clients les plus prestigieux conquis par l’agence.

« Compte tenu de cette récente expansion, nous avons déjà engagé de nouveaux collaborateurs et nous sommes encore à la recherche d’un spécialiste PR, de préférence trilingue FR/NL/EN », explique Vera Luypaert, co-fondateur et Managing Partner de LVT Benelux PR. « Les personnes qui cherchent à relever de nouveaux défis peuvent donc s’adresser à nous. Outre l’élargissement de notre clientèle, nous pouvons leur offrir un environnement agréable, dans nos nouveaux locaux, au sein d’une équipe motivée et avec des contacts internationaux. »

Les candidats peuvent visiter le site www.lvtpr.com ou prendre directement contact avec Vera Luypaert, LVT Benelux PR, au 02/474 17 40 ou par email à [email protected]

A propos de LVT Benelux PR
LVT Benelux PR est une agence de communication disposant de bureaux sur l’ensemble du territoire du Benelux (Amsterdam, Bruxelles et Bunnik). A l’origine spécialiste du marché de la technologie, LVT travaille désormais aussi pour des entreprises actives dans d’autres secteurs, qu’il s’agisse des produits de grande consommation ou du marché B2B. LVT travaille en toute transparence et propose des programmes de communication complets, du concept et développement à l’élaboration stratégique et au résultat final. Pour les événements, l’agence fait appel à son département spécialisé « Business Events ». En Belgique et aux Pays-Bas, LVT travaille pour quelque 70 entreprises, des start-up aux grandes multinationales.

(D’après un communiqué de LVT)

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!