Un emploi dans la com’ ?

Vous cherchez un emploi ou un stage dans les relations press eou la communication ? Visitez le site de notre partenaire Emploisdanslacom.com

Archive pour avril, 2004

Associations : apprendre à connaître les médias

L’agence Tocsin organise, en partenariat avec l’association Place Publique et la Maison des Metallos, une nouvelle session de média-training destinée au secteur associatif. Le thème de cette journée du 27 avril : comprendre les médias pour mieux les rencontrer… rencontrer les médias pour mieux les comprendre. Le matin, les formateurs dresseront un panorama des médias français alors que l’après-midi sera plutôt consacrée à réfléchir aux bases d’une communication efficace, à la structure du message, au suivi de la diffusion, le tout illustré par des études de cas. L’objectif de ce stage d’une journée : renforcer le message associatif afin qu’il soit relayé par les médias.

Infos pratiques :
Le 27 avril 2004 (inscriptions en cours)
Maison des Métallos – Chantier numérique
94 rue Jean-Pierre Timbaud – 75011 Paris
Métro Couronnes – Ligne 2

Renseignements :
Tocsin : 01.43.66.77.07
Mail : tocsin@tocsin.net

Associations : apprendre à connaître les médias

L’agence Tocsin organise, en partenariat avec l’association Place Publique et la Maison des Metallos, une nouvelle session de média-training destinée au secteur associatif. Le thème de cette journée du 27 avril : comprendre les médias pour mieux les rencontrer… rencontrer les médias pour mieux les comprendre. Le matin, les formateurs dresseront un panorama des médias français alors que l’après-midi sera plutôt consacrée à réfléchir aux bases d’une communication efficace, à la structure du message, au suivi de la diffusion, le tout illustré par des études de cas. L’objectif de ce stage d’une journée : renforcer le message associatif afin qu’il soit relayé par les médias.

Infos pratiques :
Le 27 avril 2004 (inscriptions en cours)
Maison des Métallos – Chantier numérique
94 rue Jean-Pierre Timbaud – 75011 Paris
Métro Couronnes – Ligne 2

Renseignements :
Tocsin : 01.43.66.77.07
Mail : tocsin@tocsin.net

On va vous faire bouffer des RP !

Dioxine, vache folle,… Les dernières crises alimentaires ont rendu les consommateurs méfiants. Conséquence : les marques se sont vues contraintes de communiquer davantage et de manière encore plus crédible. Deux nutritionnistes ont lancé l’agence Prunelle il y a 18 mois, pour apporter aux entreprises leur expertise dans ce domaine et leur expérience en communication. Isabelle Rigaud répond à nos questions.

 

Votre agence est spécialisée en communication nutritionnelle. Pourquoi ce choix ?
L’agence Prunelle a été créée il y a 18 mois par Patricia Boulos et moi-même, toutes les deux nutritionnistes de formation. Pendant 10 ans, nous avons créé et dirigé le service de recherche et de communication chez l’annonceur. Pour nous, la nutrition est essentielle pour les consommateurs, qui ont de plus en plus d’attentes. Avant, les marques trouvaient des produits qui ne faisaient pas de mal à ces consommateurs. Aujourd’hui, on est dans un tout autre registre : celui de la prévention. Avec les dernières crises alimentaires, les marques doivent donner des informations fiables et adopter une stratégie de communication en nutrition qui va aider ces consommateurs à devenir acteurs de leur santé.

Se spécialiser dans un domaine comme celui-là, est-ce viable économiquement ?
C’est tout à fait viable, heureusement. Du point de vue de l’annonceur, la nutrition est partout, c’est incontournable. Les marques ont commencé à communiquer de plus en plus, c’est un créneau en pleine évolution.
La nutrition est également une science nouvelle et les connaissances changent. Une agence qui serait positionnée globalement ne pourrait pas suivre cette science. Bien sûr, nous ne pouvons pas travailler avec des marques concurrentes mais c’est pareil pour les autres agences. Nous n’avons pas plus de limites.

Quelles sont les différentes activités de l’agence ?
Nous intervenons à plusieurs niveaux. En tant qu’expertes en nutrition, nous accompagnons les équipes de marketing en vulgarisant le discours scientifique. Nous accompagnons également les équipes de nutrition au niveau de l’annonceur. Et nous gérons les relations presse et relations publiques des marques ainsi que la promotion et la publicité. Nous sommes là pour aider les publicitaires à mieux comprendre cette science. Car ce qui peut être très difficile dans ce domaine, c’est qu’un mot peut changer tout le sens d’un message.

Véronique Durant

 

 

Stefff de la lune Rousse : Une fête ne s’improvise pas…

Il y a des Rois de la nuit qu’on ne voit jamais…parce qu’ils travaillent en coulisse et vérifient les rouages…Stefff Gotkovski de La Lune Rousse ( organisateur des Bal de l’Elysée Montmartre tous les 15 jours et metteur en scène de soirées événementielles tout au long de l’année ) est l’un d’entre eux…et en plus il passe à table pour nous donner les secrets des soirées réussies !

Planète-RP : La lune rousse organise des soirées depuis plusieurs années…quels sont les ingrédients pour une soirée réussie ?

Stefff : Pour réussir une soirée, les points suivants doivent être scrupuleusement respectés pour éviter les fours :

– imaginer un concept innovant.
– disposer d’une bonne connaissance du milieu de la nuit.
– posséder ou acquérir un bon fichier pour informer.
– produire un beau flyer, et original si possible
– proposer une programmation artistique solide ( DJ ou performers ) et si possible qu’on voit peu…
– inviter quelques VIPs, c’est à dire des éléments fédérateurs et propices au bouche à oreille
– pour finir, peut-être dénicher un nouveau lieu peu connu du bataillon des noctambules

PRP : Le choix de la date et de l’horaire joue-t-il un rôle stratégique ?

SG : Pas vraiment, si les autres éléments pré-cités sont respectés…mais tester le « après boulot » dans certains quartiers peut se révéler positif (rappel de 18 h à minuit en semaine)…il n’y a pas de loi à vrai dire, mais la chance peut aider et la non-concurrence sur les mêmes créneaux horaires et journaliers. Donc, il est recommandé de savoir ce que les autres font.

PRP : Parmi vos clients se trouvent des agences de relations publiques. Comment se déroulent vos relations ? Y-a-t-il des difficultés à faire coincider vos obligations matérielles et logistiques avec leurs exigences et leurs objectifs ? Si oui le fossé se resserre-t-il avec le temps ?

SG : Nous travaillons en général de concert avec ce type d’agence. Il suffit juste de se faire les briefs nécessaires pour que nous soyons sur la même longueur d’ondes, donc complémentaires. En ce qui concerne les obligations de chacun, il s’agit juste d’avoir bien exposé les besoins et exigences de chacun. Si fossé un jour il y a, c’est que l’une des parties n’aura pas respecté le cahier des charges.

PRP : Le mot de la fin…

SG : Une certitude aujourd’hui, il devient difficile vu les coûts engagés de faire une soirée sans sponsors…

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!