Un emploi dans la com’ ?

Vous cherchez un emploi ou un stage dans les relations press eou la communication ? Visitez le site de notre partenaire Emploisdanslacom.com

L’Argus de la Presse lance le 1er baromètre média sur les Ecogestes

Spécialiste de la veille et des études médias, l’Argus de la presse a pris l’initiative d’évaluer la médiatisation des gestes quotidiens des particuliers en faveur de l’économie d’énergie. Ceci, dans l’objectif d’analyser l’appropriation de cette problématique par les médias et l’impact sur les comportements individuels et collectifs.

 

Sur les 2 mois de veille du 12 mars au 14 mai 2007, 300 retombées médias (presse, web, radios/TV) associées aux écogestes ont été comptabilisées, soit une moyenne de 5 par jour.

Constat encourageant : les écogestes entrent dans le quotidien

Problématique d’intérêt général, les écogestes ne sont plus abordés uniquement dans des retombées à dimension écologique ou environnementale.

Fort de son expertise, Yves Leers, Responsable de la Communication Externe de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) nous livre son point de vue et commente ces résultats. « Les résultats de l’étude font ressortir une évolution récente mais forte de l’opinion publique en faveur des économies d’énergie et plus globalement de la protection de l’environnement. Certes, la période analysée était particulièrement fertile en événements grand public dans le domaine environnemental (Semaine du développement durable, Salon Rénover, Journées portes ouvertes en régions, Salon de l’Agriculture, Foire de Paris……), néanmoins, et même s’il s’agit essentiellement de déclarations d’intentions, ce constat exprime incontestablement une prise de conscience de la nécessité d’agir face à une menace de mieux en mieux perçue par la majorité des Français donc de leurs média, celle du changement climatique. »

Parmi les 108 gestes identifiés par la Fondation Nicolas Hulot et l’ADEME dans le cadre de l’opération Défi pour la terre, l’Argus de la presse dénombre 96 écogestes différents relayés pas les médias au travers de son étude. La lecture de ces résultats révèle des gestes plus médiatisés que d’autres tels que trier les déchets ou encore économiser l’eau. Des gestes plus confidentiels sont également mentionnés : décongeler les surgelés dans le réfrigérateur, manger moins de viande, s’équiper d’un écosimulateur ou encore utiliser un traitement de véraison pour les plantes.

Top 15 des écogestes les plus médiatisés Nombre de citations dans les médias

1. Promotion du covoiturage en particulier 49
2. Trier les déchets 48
3. Economiser l’eau (en se rasant, se lavant, la vaisselle…) 43
4. S’informer à une conférence locale/un guide/une animation/un salon 43
5. Promotion du transport en commun en particulier 40
6. Collecter l’eau de pluie 38
7. Eviter les lampes à incandescence ou halogènes 37
8. Promotion de l’énergie solaire (en général) 31
9. Isoler le logement + matériaux d’isolation thermique 30
10. Eviter de laisser les appareils allumés ou en veille 29
11. Réduire le chauffage (en général) 29
12. S’équiper d’un chauffe eau solaire/ électrique/ au gaz 23
13. Recyclage 21
14. Eteindre les lumières/ installer des détecteurs de présence 20
15. S’équiper d’une chaudière / poële au bois 19

 

Le covoiturage, on en parle beaucoup, mais encore ?

« Ce Top 15 est encourageant sur le plan énergie mais plus décevant en ce qui concerne les déchets, analyse Yves Leers. 10 gestes sur 15 ont en effet trait à l’énergie et cela à deux niveaux différents :

* 6 portent sur des gestes simples et faciles
* 4 sur des gestes beaucoup plus « impliquants » : isolation des logements, équipement en chauffe-eau solaire, l’équipement en chaudière bois ou encore la promotion des transports en commun et de l’énergie solaire.

La surprise vient de l’écogeste le plus cité, à savoir la promotion du co-voiturage, dont on sait qu’il est encore loin d’être une pratique courante en France.

Le tri des déchets est l’un des gestes le plus familier pour les français. Curieusement, le recyclage, suite logique du tri, n’arrive qu’en 13ème position. La déception vient de l’absence quasi-totale de la notion de prévention des déchets devenue essentielle pour mener une action parallèle à celle du tri. Pourtant, la campagne de sensibilisation « Réduisons vite nos déchets, ça déborde … » a été lancée à l’automne 2005 par l’ADEME et ses messages ont été bien relayés par les média, notamment à la suite de la Semaine de la réduction des déchets, à l’automne 2006. Et au sein de la prévention, on peut isoler les actions les plus efficaces qu’il s’agisse des emballages à éviter ou du compostage des déchets verts (présent à la 23ème place). A lui seul, le compostage permettrait de réduire les quantités de déchets domestiques de 20 à 30%, soit une centaine de kilos sur quelque 400 que les Français produisent en moyenne tous les ans. Quant aux sacs plastiques qui commencent à se faire rares voire disparaissent dans certaines grandes surfaces, on ne les retrouve qu’en 32ème position.

La gestion de l’eau, pourtant essentielle, n’a pas une place de choix dans le Top 15: certes, les économies d’eau au quotidien (à la maison) arrivent en troisième position, tandis que la collecte de l’eau de pluie figure en sixième alors qu’elle n’est accessible qu’aux propriétaires de jardins et que la gestion raisonnable de l’arrosage (40ème position) devrait être prioritaire.

Boire l’eau du robinet plutôt que l’eau en bouteille (souvent les mêmes d’ailleurs) ne ressort pas non plus.

Autre geste efficace mais qui n’apparaît pas dans le peloton de tête, le Stop-Pub, cet autocollant qui permet d’éviter les publicités qui encombrent les boîtes aux lettres et représentent à elles seules 40 kilos de déchets par an et par personne.»


La presse quotidienne régionale se mobilise en faveur des écogestes

L’étude montre que 40% des articles proviennent de la Presse Quotidienne Régionale ou Locale.

La PQR, média de proximité par excellence, reste le meilleur atout pour diffuser, auprès d’un public sensible, les bonnes attitudes à adopter. Le meilleur relais de cette information est Ouest France. Yves Leers souligne « qu’il s’agit davantage d’une confirmation que d’une surprise. »

La PQN est faiblement représentée dans la médiatisation des écogestes avec 4% de la répartition par support et traite plus largement de sujets associés aux grandes problématiques environnementales tel que le réchauffement de la planète 

L’ADEME, premier porte-parole des écogestes

L’Argus de la presse a également répertoriée les portes paroles favorisant la médiatisation de ces gestes. En terme de citations, L’ADEME est le relais le plus actif suivi des municipalités et associations locales, confirmant ainsi la maturité des régions sur les problématiques écologiques.

Le Directeur de la Communication de l’ADEME explique que « c’est une reconnaissance logique du travail effectué au travers de ses campagnes et de l’information au quotidien via notamment le réseau des Espaces Info Energie (EIE), ce qui démontre bien tout l’intérêt d’une information au plus près des populations.»

Une médiatisation significative, de larges perspectives d’évolution…

Nicolas Jaunet, Directeur Marketing de l’Argus de la Presse, est satisfait des enseignements de cette étude. « Par cette initiative, l’Argus de la presse souhaite s’engager aux côtés des médias et des « groupements » écologiques. L’enjeu et l’influence des médias associés à la problématique écologique sont réels. Il s’avère donc intéressant d’évaluer la médiatisation autour des écogestes et d’en suivre l’évolution au travers de cette étude que nous mènerons périodiquement. »

Yves Leers conclue cette analyse : « L’étude de l’Argus de la Presse est donc tout à fait encourageante mais elle montre que l’effort de sensibilisation doit être poursuivi voire intensifié pour que la prise en compte de l’environnement devienne « naturelle » au sein de la population, en particulier dans les zones urbaines. Et c’est bien ce que l’ADEME compte faire ! » 

 

Plus d’infos : 
A propos de l’Argus de la Presse
L’Argus de la presse assure la veille de 10 000 publications, 140 radios & TV nationales et régionales et 3200 sites web et blogs. Au-delà de la surveillance des retombées, l’Argus accompagne les entreprises dans leur volonté de mesurer leur visibilité dans les médias et d’identifier leurs problématiques d’image.L’Argus de la presse propose à ses clients une démarche structurée autour de trois pôles stratégiques : veille, revue de presse et études médias. L’Argus de la presse s’inscrit au cœur des problématiques de communication et souhaite contribuer activement au développement de la culture RP.www.argus-presse.fr 
A propos de l’ADEME 
(Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie)
Etablissement public à caractère industriel et commercial, les missions de l’ADEME sont de susciter, animer, coordonner, faciliter ou réaliser des opérations ayant pour objet la protection de l’environnement et la maîtrise de l’énergie. Ces domaines d’intervention sont les suivants : énergie, air, bruit, déchets, sites et sols pollués, management environnemental. www.ademe.fr

 

 

[Source Argus de la presse]

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!