Agence RP : indépendance ou réseaux ?

Le monde des agences de relations publiques et de relations presse se divise en deux camps : les indépendants et les marques. Chacun défend sa différence et la pertinence de son organisation. Planète-RP a interrogé Nicky Guertin, Directrice Générale de GCI France ( filiale d’un réseau International d’agences ).

Planète-RP : Pouvez-vous présenter votre parcours ainsi que votre société ?

Nicky Guertin : Je suis directrice générale de GCI Moreau & Associés, quatrième agence de Relations Publiques en France et filiale du groupe Grey.

Mon parcours tant en agence que chez l’annonceur comprend une dominante internationale liée à ma culture, puisque je suis Galloise, née en Afrique et que je vis en France.
J’ai démarré ma carrière chez Information & Entreprise où je suis restée trois ans. Je suis ensuite partie à Madrid pour lancer et coordonner le service de communication Europe du GDS Amadeus. En 1989, de retour en France, j’ai créé la filiale française d’Edelman. En 1994, j’ai rejoint GCI Moreau & Associés en tant que directrice internationale. Chez GCI, j’ai développé et géré un portefeuille de clients regroupant des grands comptes internationaux comme Case, Boeing, British Airways, la Commission Européenne …

L’appartenance de GCI au groupe Grey lui confère une double dynamique : nos clients peuvent bénéficier de notre savoir-faire à l’international sur l’ensemble des métiers du groupe et également s’adresser à des agences pertinentes localement.

Dans le champ des relations publiques, GCI est un réseau jeune en forte croissance, qui s’est construit à partir d’agences reconnues dans les 27 pays où il est présent.

PRP : Vous faites partie d’un réseau propriétaire. Quels sont les avantages et les inconvénients liés à ce mode de fonctionnement ?

NG : GCI est le 7ème groupe de Relations Publiques en Europe et le 9ème dans le monde. Nous appartenons au groupe Grey, 6ème groupe de communication dans le monde. L’offre du groupe Grey en France comprend les expertises complémentaires qui sont de plus en plus recherchées par les grands annonceurs : les relations publiques avec GCI (Phénix de l’UDA 2002), les marketing services avec GRRREY ! Marketing Services (Grand Prix Stratégies du marketing relationnel et opérationnel 2002) et la publicité avec Callegari-Berville Grey (Meilleure agence de publicité 2001).

L’appartenance à un réseau permet d’utiliser la méthodologie anglo-saxonne dans l’ensemble des agences GCI. Elle garantit également à nos clients l’accès à une qualité de service et de conseil identiques.

PRP : A quels types de besoins ou de société votre réseau répond-il le mieux ?

NG : Le réseau GCI apporte notamment aux grands comptes multinationaux la perspective d’un groupe intégré, constitué d’agences et d’expertises fortes au niveau local. Nous déclinons localement une stratégie de communication globale en tenant compte des spécificités de chaque pays.

PRP : Quelles synergies d’équipe permet un réseau comme le vôtre ?

NG : Nous sommes organisés par pôles de compétence au niveau international. Parmi ces différents pôles, on trouve le consumer, la santé, les technologies, le B2B, les affaires publiques … En complément des conférences téléphoniques organisées régulièrement par les équipes, les consultants GCI participent à des séminaires et à des séances de travail proposés au niveau du groupe. Ces initiatives favorisent le travail d’équipe et la créativité lors des compétitions, qu’elles soient locales ou internationales, ainsi que le travail en réseau au quotidien.

De plus, la mobilité entre agences fonctionne bien : nous recevons régulièrement des consultants d’autres pays pendant quelques semaines. L’un de nos consultants a même effectué récemment une mission de trois mois dans notre agence interactive d’Atlanta aux Etats-Unis. D’autre part, nous favorisons une mobilité à plus long terme. A titre d’exemple, Petra, une consultante Allemande, est venue travailler chez GCI Moreau & Associés avant de rejoindre l’agence GCI en Suisse.

PRP : Pensez-vous que le marché des RP va continuer à se concentrer et à s’organiser en réseau ?

NG : Le marché des RP va continuer à se concentrer et à se professionnaliser pour répondre à la demande des entreprises. Nous allons assister à sa bipolarisation avec d’un côté les grands acteurs du corporate ainsi que les gros réseaux d’agences, et de l’autre des structures plus petites, spécialisées sur des marchés de niche.

PRP : Que conseilleriez-vous aux sociétés qui se préparent à rechercher des intervenants en com RP dans plusieurs pays pour qu’elles soient sûres de faire le bon choix ?

NG : Venir nous voir !

Laisser un commentaire