Lancement du Centre d’Optimisation des Relations Presse et Institutionnelles

Philippe Morel, auteur de nombreux livres sur les relations presse et consultant dans ce domaine a récemment créé le Centre d’Optimisation des Relations Presse et Institutionnelles. Groupement de prestataires spécialisés, le CORPI souhaite valoriser les relations presse et institutionnelles. Rencontre avec le fondateur.

Philippe Morel, vous êtes à l’intiative d’un nouveau groupement des RP. Pouvez-vous nous le présenter brièvement ?
Le CORPI est le Centre d’Optimisation des Relations Presse et Institutionnelles. Le CORPI rassemble les principaux acteurs de la « chaîne de valorisation » des Relations presse et institutionnelles, depuis les fournisseurs de fichiers électroniques et de logiciels de gestion, les spécialistes de la surveillance presse et des revues de presse, de la gestion du copyright, de la veille médiatique, jusqu’aux spécialistes des études quantitatives et qualitatives des diverses actions de communication. Les relations presse, relations publiques, les événements, le parrainage, le mécénat et les affaires publiques sont donc concernés. 
A l’heure actuelle, notre structure regroupe (par ordre alphabétique) : l’Argus de la Presse, Augure, Eudoweb, Hors Antenne, Occurence, PressIndex, TNS Media Intelligence et moi-même en tant que consultant et spécialiste de la communication d’entreprise et des relations presse.

Quels sont les objectifs du CORPI ?
Nous souhaitons valoriser la fonction de RP au sein de l’entreprise mais également au sein des médias. Nous voulons en améliorer la gestion, la reconnaissance autant que la rentabilité. Aujourd’hui, les investissements en communication représentent en Europe environ 68 milliards d’euros et constituent le deuxième risque pour les entreprises. Il est donc normal que les chefs d’entreprises aient le souci croissant de pouvoir évaluer la pertinence de leurs investissements, l’efficacité et la rentabilité des actions, et surtout de s’appuyer sur des tableaux de bord précis et détaillés leur permettant de gérer avec la plus grande rigueur leur stratégie afin d’envisager une démarche prospective judicieuse. C’est donc à ces impératifs que les membres fondateurs du CORPI souhaitent apporter informations, conseils et solutions basés sur une exploitation rationnelle des nouvelles technologies et une connaissance approfondie du marché.

Vous disposez également de deux commissions. Quel est le rôle de ces commissions ?
Nous disposons, et c’est je crois une particularité du CORPI, d’une commission « Journalistes » qui réunit des journalistes et pigistes ainsi qu’une commission « Agences RP » qui réunit des professionnels issus d’agences. L’objectif est de réunir deux fois par an ces professionnels afin de leur présenter les projets, le développement, et les idées du groupement et de recueillir leur opinion, en tant qu’interlocuteurs concernés permanents.

Quels services proposez-vous à vos membres ?
Ils auront accès à une banque de données sectorielle très riche qui est réservée à nos adhérents. Par ailleurs, le CORPI publiera chaque année deux études/bilans sur l’évolution de ce marché. Cette étude sera évidemment accessible à nos membres.

Qu’est-ce qui vous différencie des autres structures (SYNAP, IPC, …) ?
Les autres associations ou syndicats rassemblent des praticiens de tous types cherchant des solutions alors que le CORPI réunit des experts qui proposent des solutions issues de recherches permanentes (au service de ces praticiens).

Plus d’infos :
philippe_morel@hotmail.com

Laisser un commentaire