Suisse : Burson-Marsteller intensifie son partenariat d’entreprise avec MScom

Burson-Marsteller a intensifié son partenariat d’entreprise avec la filière MScom (Executive Master of Science in Communication Management) de l’université de Lugano. Selon les termes de l’accord de partenariat étendu, Burson-Marsteller fournira un soutien général à la filière MScom et à son association d’anciens élèves. L’accord prendra effet en janvier 2009. Depuis 1999, Burson-Marsteller sponsorise le Burson-Marsteller Award for Academic Excellence, un prix doté de 10 000 CHF qui est attribué à l’équipe MScom ayant obtenu la meilleure note pour son projet de fin d’études. Par ailleurs, l’entreprise a soutenu la série de conférences MScom Excellence in Communications à Zurich et le MScom Geneva Communications Forum.

«C’est un moment important pour MScom et l’association des anciens élèves de MScom, a déclaré Nina Volles, Managing Director de MScom. Notre association d’anciens élèves fait partie intégrante de l’expérience MScom, que ce soit durant les études ou après obtention du diplôme. Elle apporte à ses membres les avantages à long terme d’un réseau professionnel étendu et actif.»

«Le soutien de Burson-Marsteller sera synonyme de nouvelles ressources financières pour l’association, ce qui lui permettra d’améliorer les services offerts à ses membres», a affirmé Martin Fricker, président de l’association des anciens élèves de la filière MScom.

Nina Volles a ajouté que le soutien étendu de Burson-Marsteller renforcerait les liens entre la filière, d’une part, et l’univers de l’entreprise et les agences, d’autre part. «Burson-Marsteller est l’une des toutes premières agences de relations publiques au monde et il va de soi que notre filière bénéficie de la coopération avec une agence si réputée, a-t-elle déclaré. Au cours des 10 dernières années, MScom a bénéficié du soutien de Burson-Marsteller, de la mise en oeuvre de nos manifestations de développement professionnel à Zurich et Genève au renforcement du profil général de MScom.»

Roman Geiser, CEO de Burson-Marsteller Suisse, a déclaré que l’accord de partenariat étendu serait effectif en 2009 et qu’il témoignait de la confiance de son entreprise dans MScom. «La filière MScom a véritablement contribué à transposer sur le terrain les connaissances les plus récentes en gestion de la communication, mais aussi à faire avancer la formation des professionnels en relations publiques dans le domaine de la communication stratégique, que nous considérons comme une compétence centrale.»

«Nous sommes fiers de renforcer nos relations avec MScom, a déclaré Geiser. En fait, quelques diplômés de MScom occupent aujourd’hui des postes clés au sein de notre entreprise.»

À propos du programme MScom de l’Université de Lugano
L’Executive Master of Science in Communications Management (MScom) est un programme postgrade à temps partiel qui s’adresse à des professionnels de la communication expérimentés. Les cours sont dispensés en anglais pendant une durée de 21 mois. Ils ont lieu à raison d’une session de sept jours consécutifs tous les deux mois. Basé à l’Université de Lugano en Suisse, le programme MScom coopère avec la Copenhagen Business School en ce qui concerne le contenu du programme et les sessions communes, y compris la session d’été à l’UCLA Anderson School of Management de Los Angeles, l’une des business schools les plus réputées des Etats-Unis. Une faculté internationale, qui compte plus de 30 professeurs d’institutions réputées à travers le monde, garantit l’excellence académique du programme et son orientation plurinationale.

À propos de Burson-Marsteller Suisse

Burson-Marsteller Suisse (www.b-m.ch) est un des leaders dans le domaine du conseil en relations publiques et communication en Suisse, avec des bureaux à Zurich, Berne et Genève. Burson-Marsteller Suisse et ses 50 collaborateurs proposent leurs services dans les domaines suivants : Communication Corporate, Communication financière, Affaires publiques, Santé et Communication scientifique, Relations avec les médias ainsi que dans divers secteurs publicitaires spécifiques. L’entreprise est dirigée par Roman Geiser.

À propos de Burson-Marsteller International

Le groupe Burson-Marsteller (www.burson-marsteller.com) a été créé en 1953 aux USA et fait partie, au niveau mondial, des agences leaders de relations publiques et affaires publiques. Il propose à ses clients une approche stratégique et une mise en oeuvre des plans de communication dans toute la gamme de services de relations publiques, affaires publiques, publicité et solutions web. Le réseau international du groupe se compose de 71 succursales et de 58 bureaux affiliés, déployant conjointement leurs activités dans 83 pays sur tous les continents. Burson-Marsteller fait lui-même partie du réseau d’agences Young & Rubicam, filiale du groupe WPP Group, l’un des principaux réseaux de services de communication au monde.

 

Burson Marsteller traque les « tech-fluenceurs » !

L’agence Burson Marsteller a récemment identifié un nouveau groupe leader d’opinion : les « tech-fluentials » en anglais, qui s’avèrent très puissants et experts pour influencer le choix de leurs concitoyens et transformer leur conseil marketing en achat ! Capables de connecter la sphère de leur travail à leur vie personnelle, ils produisent des informations qu’ils transmettent ensuite sur les produits, les marques et les entreprises à l’aide d’une ribambelle d’outils d’influence hyper sophistiqués : chats, sites Internet, webcams, blogs évidemment. En deux minutes, ils vous font virer d’opinion, adhérer à telle ou telle marque ou initier le buzz. Pour Leslis-Gaine Ross, qui dirige le département études chez Burson, les « tech-fluentials » sont les rois pour distiller l’information dont ils sont les propres auteurs bien au-delà du cercle restreint de leurs contacts, aussi faut-il apprendre à les connaître et surtout à les approcher d’une manière résolument anti-conventionnelle.

Pour infléchir le choix des autres ils s’appuient sur la qualité du produit à 98% et sur sa fonctionnalité, à 97%, sans pour autant s’arrêter sur le prix et les trois quarts d’entre eux achètent des produits pour leur design. Majoritairement ils possèdent l’adsl et utilisent des téléphones équipés de PDA et d’e-mail, d’ailleurs ils considèrent que la technologie peut tout résoudre ! 81% d’entre eux parlent au téléphone de leur expérience avec telle ou telle entreprise, 51% suivent l’évolution d’une entreprise grâce à Internet, 33% possèdent leur propre blog et 46% participeraient à des forums de discussions. Selon le Holmes Report, Burson étudie l’opportunité de créer un dialogue avec ces tech-influenceurs par le biais d’études afin d’identifier les endroits où ils échangent, puis les rencontrer et créer un lien avec eux.

Myriam de Chassey


Cette brève vous est proposée en partenariat avec :

Quitter la version mobile